Internaliser ou externaliser sa communication (2/2)

Nostromo_agence-de-communication_blog_internaliser-externaliser-2

La première partie est par là.

3. Internaliser la communication : perdre une partie de sa souplesse et son agilité financière

Les PME communiquent de façon ponctuelle, épisodiquement elles vont lancer une campagne pour soutenir un nouveau produit, un communiqué saisonnier pour Noël ou un rapport annuel, peut être une newsletter clients…
Ainsi elles doivent faire face à des pics de communication ultra courts et pourtant stratégiques. Ce besoin de communication résulte d’une obligation et est donc accompagné d’outils spécifiques (campagne, logo, contenu,…) qui doivent apporter une valeur ajoutée qui sera plus importante si elle est menée par des professionnels extérieurs. Pourquoi ?

Parce qu’en intégrant et en internalisant une équipe de communication, la PME se dote d’une valeur ajoutée. Certes.
Elle fait aussi une croix sur la flexibilité des coûts de sa masse salariale. Lissée sur une année fiscale, la masse salariale peut être trop importante compte tenu des objectifs de communication. Elle fait aussi une croix sur la rentabilité de ses salariés en communication. Car comme nous l’avons vu ci-dessus, l’activité « communication » d’une PME est généralement saisonnière et supporte des pics d’activité commerciale. Elle ne « sert » pas 365 jours/an. Le chef d’entreprise qui va chercher à intégrer une équipe de communication va donc faire le choix de grever sa masse salariale et sa marge au profit d’une contre productivité.
Le retour sur investissement d’une équipe de communication pour une PME ne peut être fiable car il n’est pas lissé sur une année mais sur quelques pics de communication.

4. Externaliser, c’est aussi confronter différentes vues de son entreprise

En ouvrant sa communication vers l’extérieur, en mettant en concurrence diverses agences, ou simplement en faisant confiance à un pôle d’agences, la PME assure un retour sur des visions différentes de son activité. L’innovation vient de la concurrence. Le développement en interne d’une campagne, d’une newsletter, d’une brochure, ne sera jamais aussi novateur s’il est réalisé en interne par une équipe qui subit le multitasking ou qui est ‘le nez dans le guidon’ que s’il est confié à plusieurs acteurs spécialistes de la communication.
La concurrence est une garantie de qualité et d’approfondissement supérieur à un développement en interne.

5. L’interlocuteur choisi, la solution pour les PME

Nous mettons à la disposition de nos clients un interlocuteur spécifique, chef de projet, qui réalisera une approche concrète, complète de l’activité de la PME. Il sera votre ambassadeur au sein de notre agence. Sa charge est de comprendre vos attentes et de les transformer en outils de communication intelligents et répondants aux besoins de votre marché et de vos réalisations à venir.
Ainsi une entreprise de technologie, ou de services n’est pas équipée pour communiquer. L’important est de vendre. Nous vous assurons un support de vente long terme, sur tous les projets sur lesquels vous désirez communiquer, soutenir ou annoncer.

La communication est un métier. Trop souvent mis de côté car onéreux pour une PME.
La solution : externaliser pour garantir un retour sur investissement, une qualité de communication et une flexibilité financière. Contactez-nous !

Internaliser ou externaliser sa communication (1/2)

Nostromo, agence de comunication, se penche sur la question de l'externalisation

Allez hop, on y va !

La communication est-elle une affaire interne ou doit-elle être confiée à des prestataires externes ? Si communiquer est une nécessité pour croître et assurer une certaine visibilité sur son marché, comment une PME peut-elle communiquer en se garantissant un retour sur investissement ?

1. Internaliser : une réalité financière erronée

S’il semble vrai, d’un point de vue comptable et financier court-termiste, qu’un recrutement est moins onéreux qu’une externalisation, cette assertion se révèle fausse à l’usage.
Payer la marge d’un prestataire laisse un gout amer dans la bouche des financiers et comptables d’une entreprise (a priori d’une PME). L’idée d’internaliser une compétence, elle, séduit les dirigeants qui pensent capitaliser sur cette dernière.
Pourtant sur un plan pratique et pragmatique cette « réalité » est fausse. En effet, cette vérité ne prend pas en compte les coûts cachés de recrutement, de perte de temps et de manque d’efficience sur les projets en interne et sur la flexibilité financière.

2. Le multitasking réduit la productivité réelle.

Même si les membres d’une PME sont, par essence, en multitâches, il est impossible de travailler sur le long terme sans commettre d’erreurs. Surtout quand il s’agit de non professionnels. Beaucoup d’entreprises ont fait le pari de prendre des stagiaires ou de tenter de libérer du temps à un commercial/chef de produits/etc. pour réaliser la communication de l’entreprise. Double erreur.
D’abord les stagiaires n’ont jamais de vision à long terme et n’embrassent pas l’entreprise dans une vision à 360°. Si les commerciaux/chefs de produits/etc. connaissent parfaitement l’entreprise, ses produits et ses clients, ils n’ont, pour autant, aucune maîtrise des outils de communication, sans compter qu’ils ne peuvent plus faire le travail qui leur est demandé: prospection, devis, cahiers des charges…
Pour une communication efficace et pérenne, il apparait qu’il est plus simple et plus sûr de faire appel à un prestataire professionnel.

La suite la semaine prochaine.

Meilleurs voeux

Après avoir rebooté 2015, l’agence de communication Nostromo vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2015, conjointement avec la maison d’édition Cent Mille Milliards, sous forme animée – grâce à notre nouveau département animation, fruit de notre constant travail d’élargissement de nos compétences !

À très vite sur nos pages !