Elaborer, concevoir et realiser des journeaux internes fait partie des competences de l'agence de communication Nostromo

Journal interne, le pourquoi et le comment (3/3)

La première partie est par là et la deuxième par là.

Du coup, si l’on fait un tour rapide de sujets que l’on pourrait aborder, il est assez évident que des thèmes tels que les salaires, la vie privée, les rumeurs et bruits de couloir sont à éviter. Mais il ne faut pas s’inquiéter, il reste largement de quoi remplir un journal – la liste des possibilités est longue :

  • Explication des principes directeurs des stratégies en place,
  • Mise en valeur des compétences métiers
  • Élément de politique RH
  • Fiches informatives sur un produit, un département, un projet…
  • Annonces et compte-rendus d’événements, de manifestations…
  • Détails de la vie quotidienne de l’entreprise
  • Histoire, passion d’un collaborateur
  • Fiches pratiques
  • Etc.
Nostromo, agence de communication, partage son expertise sur les journeaux internes

Plus le magazine est épais, plus le rubriquage – et son marquage – est essentiel.

Une fois le contenu voulu déterminé, encore faut-il l’organiser. Là encore, pensez à votre magazine favori, et à la page que vous allez lire avant toutes les autres alors que ce n’est pas la première. L’idée est qu’un rubriquage clair et stable créera des rendez-vous pour les lecteurs. Selon l’épaisseur, leur nombre variera, mais il faut pas qu’il soit trop élevé. Parmi les incontournables, il y a l’édito – l’un des seuls espaces où le discours direct du pdg est naturellement accepté par les lecteurs -, la mise en avant d’un collaborateur pour une passion ou un hobby, les informations sur l’activité depuis le dernier numéro…

Et enfin, la périodocité

La périodicité est un élément essentiel d’une publication. Avant tout, elle doit être régulière et respectée : cela assure que le journal devienne un rendez-vous pour ses lecteurs. Ensuite, elle peut être déterminée en fonction du volume d’information que l’on souhaite délivrer (ce qui en soit dépend du rythme de l’activité) : veut-on plutôt une dose courte d’information régulière, ou un rendez-vous plus espacé, mais plus dense ? Il faut noter que ces deux options ne sont pas exclusives : par exemple, un réseau interne assure une information en continue (et donc des actualités fraîches), et un journal trimestriel, en format papier, se charge des sujets plus en profondeur. Une autre pratique intéressante, pour encourager un lectorat régulier, est d’associer la parution du journal à un autre événement attendu et régulier, typiquement la distribution des fiches de paie.

 

L'agence de communication Nostromo vous conseile sur les prinicpes de base a respecter pour concevoir votre journal interne

Journal interne, le pourquoi et le comment (2/3)

La première partie est par là.

Une fois les objectifs et la cible définis, l’étape suivante consiste à élaborer le contenu du journal interne. Le premier impératif – c’est du moins ce que nous croyons chez l’agence de communication Nostromo – est de ne pas faire quelque chose qui pourrait être pris pour du publi-rédactionnel, particulièrement à la gloire du dirigeant, d’un manager… C’est le meilleur moyen pour que les équipes se désintéressent immédiatement de la publication. Le journal est là, entre autre, pour mettre en valeur tous les collaborateurs, particulièrement ceux qui ne le sont pas particulièrement. Cela peut éventuellement froisser l’égo de certains, mais le jeu en vaut la chandelle. Un journal ne marchera que si les équipes sentent qu’il est conçu pour elles.

Pour cela, outre donc un ton respectueux de son lectorat, il est important d’équilibrer son contenu rédactionnel. Un bon mélange entre informations à tonalité corporate, informations produits, et de proximité et d’intérêt humain assurera que le journal trouve son public. Il est par ailleurs essentiel de donner la parole aux salariés, aussi bien dans leurs rôles d’experts que dans le cadre de leur vie dans l’entreprise.

 

Nostromo, agence de communication, partage son expertise sur les journeaux internes

Si le format choisi est électronique, il faut bien s’assurer qu’il soit ergonomique sur tous les écrans.

 

Soigner la présentation

Il faut ensuite rendre le tout attractif, avec des textes de longueurs variés, au style clair, des photos couleur, des schémas… Le tout présenté dans un écrin adapté : la maquette même du magazine doit refléter l’identité de l’entreprise, tout en étant claire et énergique. Si le journal est imprimé, le choix du papier et du format est plus important qu’il n’y paraît : pour s’en convaincre, il suffit de passer dans un kiosque à journaux et de sentir la différence de confort et de prise en main… Si le journal est électronique, l’ergonomie du site web doit être soignée – et là encore, la presse traditionnelle peut s’avérer une bonne source d’inspiration. De plus, n’hésitez pas à incorporer du son et de la vidéo, des formats toujours appréciés sur le web.

Les possibilités en terme de formats et supports sont, là encore, nombreuses – et elles ne sont pas, en général mutuellement exclusives : tout dépend de l’ampleur de la communication voulue. Pour citer les principales :

  • Magazine
  • Journal
  • Lettre d’information ou newsletter
  • Site web (flux)
  • Court-métrage vidéo
  • Message audio
  • Etc.

 

La fin la semaine prochaine !

Nostromo, agence de communication, partage son expertise sur les journeaux internes

Journal interne, le pourquoi et le comment (1/3)

Nostromo, agence de communication, partage son expertise sur les journeaux internes

 

Ce n’est pas la première fois que nous le dirons dans ces pages : bien communiquer en interne est de plus en plus indispensable. Pour donner le meilleur d’eux-mêmes au sein d’une entreprise, les collaborateurs doivent être impliqués dans son essor et sa réussite. Chez l’agence de communication Nostromo, nous avons la conviction que cela passe notamment par la diffusion d’information : cela permet de comprendre leur rôle dans l’entreprise, de réaliser l’utilité de leur activité, et de voir ce qu’ils participent à construire, jour après jour – surtout en partageant les réussites. C’est également un facteur important pour les rassurer et les retenir.

Un journal interne (ou d’entreprise, ou magazine, c’est selon) est un excellent outil de communication interne. Pour autant, pour être le plus efficace possible, il doit être réfléchi. En effet, souvent, les entreprises hésitent sur savoir que communiquer, à quelle fréquence, de quelle façon ? Il arrive – tout le monde a entendu au moins une histoire du genre – que les journaux ne soient pas lus, qu’ils soient délaissés voire oubliés près de la machine à café… Le problème, dans ce cas, n’est pas tant que l’outil est mauvais, mais qu’il est mal utilisé – information mal présentée, non pertinente… Pour résoudre ces problèmes, il faut se poser les bonnes questions.

Objectif et cible

Les deux premières sont courtes, mais demandent une réflexion en profondeur : quel est l’objectif visé par la publication du journal ? Et à qui s’adresse-t-il ? Pour l’objectif, voici quelques suggestions si vous ne savez pas par où commencer :

  • Engager les salariés, et renforcer leur sentiment d’appartenance à l’entreprise
  • Informer sur la vie de l’entreprise
  • Valoriser les collaborateurs
  • Fédérer les salariés et renforcer la culture d’entreprise
  • Prévenir et accompagner le changement
  • Rassurer en temps de crise
  • Apaiser des tensions internes

En ce qui concerne la cible, il pourrait sembler qu’elle est déjà définie – l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise -, mais c’est un public qui n’est pas homogène, mélangeant, selon les cas, cadres, ouvriers, techniciens… Tous les articles n’intéresseront pas tous les lecteurs. Il faut donc bien analyser sa cible, et la segmenter, pour assurer que tout le monde aura quelque chose qui le concerne.

 

La suite la semaine prochaine !

nostromo, agence de communication, vous presente une infographie sur les usages digitaux des seniors

Les seniors et le digital

Le terme de “silver economy” prend doucement de l’importance. Les seniors sont aujourd’hui des acteurs économiques importants – à la fois par le loisir et par, dans un deuxième temps, par les structures d’aides – et méritent en tant que tel une communication dédiée. Et cela inclut les canaux digitaux. Du coup, nous vous proposons cette semaine chez Nostromo, agence de communication, une infographie résumant les principales informations issues d’une enquête menée par la TNS-Sofrès en février dernier. Les résultats pourraient bien vous surprendre !

 

Nostromo est une agence de communication digitale et papier, fondée en 2001, Nostromo est expert en communication d’entreprise, communication institutionnelle, communication interne et communication externe.