Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Quand la nature reprend ses droits

Au début du mois, nous vous avions rappelé que les images constituent un médium de choix pour communiquer. Il faut avouer que, chez Nostromo, nous avons une certaine appréciation du beau (ce qui est souhaitable pour une agence de communication !), et plus particulièrement en ce qui concerne la nature – qui dépasse en inventivité tous les peintres de la création. Nous nous laissons régulièrement captiver par des séries réussies de photos. Ainsi, bon nombre de celles que vous trouverez ci-dessous sont issues du livre Abandonned Places – the world we left behind, qui sous couvert d’explorer des lieux autrefois habités (et qui ne sont pas nécessairement abandonnés depuis longtemps), explore la relation symbiotique que nous entretenons avec la Nature.

Nous vous laissons admirer les images, et les laissons vous démontrer de façon éclatante qu’il n’est parfois pas besoin de mots pour communiquer des émotions complexes…

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Village abandonné sur l’île de Shengshan, Zhoushan, Chine
Vcg / Getty Images

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Phare de Rubjerg Knude lighthouse, Jutland du Nord, Danemark
Elisabeth Coelfen / Dreamstime

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Hachijo Royal Hotel, Hachijojima, Japon
Sean Pavone / Dreamstime

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Palais de Justice de Plymouth, Montserrat
Richard Roscoe / Alamy

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Bodie, Mono County, Californie, États-Unis
Alamy

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Cimetière de trains d’Uyuni, Bolivia
Javarman / Dreamstime

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Pripyat, Ukraine
Sean Gallup / Getty Images

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Désert du Sahara
Dea / Getty Images

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Kolmanskop, Namibie
Sergio Pessolano#147474 / Flickr Vision

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Sanatorium de Beelitz-Heilstätten, Beelitz, Allemagne
Sean Gallup / Getty Images

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Desert de la mer d’Aral, Kazakhstan
Afp / AFP / Getty Images

 

Nostromo, agence de communication, explore la communication par l'image en regardant les lieux abandonnes

Complexe olympique de Faliro, Athènes, Grèce
Milos Bicanski / Getty Images

 

L'agence de communication Nostromo s'interesse aux paradoxes

Vive les paradoxes !

L'agence de communication Nostromo s'interesse aux paradoxes

 

Après s’être intéressé aux idées reçues, nous abordons cette semaine une autre catégorie de factoïdes qui attire toujours les foules sur le web : les paradoxes. Ils constituent, tout d’abord, un moyen “facile” d’intéresser des lecteurs, qui voudront presque toujours lire un papier consacré à ce sujet, ne serait-ce que pour vérifier que ce qui est présenté est bien un paradoxe et pour éventuellement le résoudre (et prouver ainsi qu’ils sont plus malins que tout le monde). Vous pourrez trouver une page wikipedia (en anglais) qui en liste un nombre impressionnant, même si tous ne sont pas à proprement parler des paradoxes (certains sont plus des sillogismes, d’autres des paradoxes apparents…), que nous vous encourageons fortement à explorer. Tout d’abord, un petit peu de gymnastique mentale ne fait jamais de mal. Et surtout, de façon plus générale, les paradoxes peuvent révéler, par des jeux d’analogie bien menés, des aspects et conséquences intéressants et inattendus de certains problèmes – y compris en matière de communication et de marketing. Par exemple, le paradoxe de la hache du grand-père (on peut remplacer chaque partie de cette hache, et ce sera toujours la hache héritée du grand-père, même si au bout d’un moment aucune pièce n’est d’origine) est très utile pour inscrire des produits dans une longue tradition : par exemple, cela fait longtemps que Christian Dior ne dessine plus ses collections, et pourtant, ce sont toujours des Dior… Et remettre à jour ses connaissances en terme de paradoxes logiques est une aide précieuse pour monter (ou démonter) certains argumentaires marketing.

À vous de jouer, maintenant : quels paradoxes de la page dédiée titillent votre curiosité ? Lesquels vous paraissent révélateurs d’une rhétorique marketing ? Envoyez-nous vos idées !

Nostromo, agence de communication, vous propose de revoir vos idees recues

Tordons le cou aux idées reçues

Nostromo, agence de communication, vous propose de revoir vos idees recues

Cette semaine, nous poursuivons chez l’agence de communication Nostromo notre mois de septembre consacré aux factoïdes – un choix qui peut sembler étrange, mais si vous repensez à ce qui apparaît régulièrement dans les widgets ‘Articles les plus lus’ de vos sites préférés, vous constaterez leur domination. Et si vous voulez devenir, en tant qu’entreprise, un média reconnu, il va falloir concilier les messages et contenus à haute valeur ajoutée que vous voulez communiquer avec des sujets plus légers, dont les communautés raffolent. Ainsi, donc, après la chaine Youtube qui vous montre comment fabriquer n’importe quoi, nous sommes heureux de vous faire connaître ce qui risque bien de devenir l’une de vos page Wikipedia favorite : la liste des idées reçues, ainsi que sa version anglaise, plus fournie. De quoi vous mener à des heures d’exploration, et vous donner des idées de contenu.

Nous en avons sélectionné cinq (sans leurs explications), pour vous donner un avant-goût. Bonne lecture !

 

Nostromo agence de communication vous propose de decouvrir un tresor de connaissances

Comment tout fabriquer

Cette semaine, chez Nostromo, avant de replonger dans notre planning de publication d’agence de communication, nous voulons partager avec vous une découverte (pas si récente que ça) sur Youtube : une chaîne entière remplie de savoirs. Oui, avec un ‘s’, car elle le mérite. How to make everything est l’héritière d’une émission qui a commencé aux États-Unis dans les années 80 (regarder les premiers épisodes et leur générique délicieusement eighties n’est pas sans provoquer quelques frissons), dont le principe est simple : comment fabrique-t-on un certain objet ? D’abord centrée principalement sur les processus industriels, l’émission s’est petit à petit élargie aux fabrications plus artisanales.

Aujourd’hui, forte de presque 30 ans d’existence, les sujets abordés par la chaîne How to make everything couvrent à-peu-près tout et n’importe quoi, du CD à la dinde pour Thanksgiving. Et elle devient de fait une source de savoir (presque) indispensable. Nous avons affirmé, dans nos articles, qu’un préalable indispensable à toute décision ou communication est la connaissance du sujet sur lequel on veut s’exprimer ou imprimer une stratégie spécifique. Si la plupart des sujets abordés ne concerneront pas la vie de votre entreprise, il y en aura sûrement qui pourront vous aider  à appréhender mieux certains problèmes. Et pour tous les autres épisodes, et bien, le plaisir d’apprendre est sa propre récompense…

Nous vous laissons vous ouvrir l’appétit avec un exemple, le premier d’une série de 7 épisodes consacrés au livre (car qui dit livre, dit papier, plume, presse, reliure…). Bonne plongée dans la connaissance !