Nostromo, agence de communication, a ecrit et mis en page le livre de idecsi sur la cybersecurite

La cybersécurité expliquée

Nostromo, agence de communication, a ecrit et mis en page le livre de idecsi sur la cybersecurite

Nous venons de terminer, chez Nostromo, agence de communciation, un ouvrage de référence sur la cybersécurité à l’usage des dirigeants. Le sujet, essentiel, est encore un peu méconnu, notamment dans les TPE, PME et ETI – entreprises auxquelle ce livre s’adresse. Mélange de vulgarisation, de conseils, et d’exemples pratiques, éminement utile et pratique, vous aurez, après la lecture, une vision juste sur ce sujet essentiel aujourd’hui.

Vous pouvez télécharger gratuitement la version numérique du livre (pdf et epub).

Le livre, écrit à l’initiative de l’association CEIDIG (conseil de l’économie et de l’information du digital), a rassemblé nombre des acteurs de référence du secteur. Leurs contributions, expertes, sont une chance précieuse pour bénéficier d’un guide qui couvre tous les sujets clés de la cybersécurité. En effet, le comité éditorial réunit :

  • Daniel Benabou, Directeur général d’IDECSI, Président du CEIDIG (président du comité éditorial)
  • Alain Bouillé, Directeur de la sécurité des SI Groupe CAISSE DES DÉPÔTS, Président du CESIN
  • Thierry Auger, CSO & Deputy CIO at LAGARDERE
  • Gilles Berthelot, RSSI Groupe, SNCF
  • Bernard Cardebat, RSSI Groupe, AREVA
  • Pierre Gachon, Directeur sécurité informatique, RENAULT
  • Valérie Levacque, Directeur sûreté cyberdéfense ASL
  • Olivier Ligneul, RSSI Groupe et CTO, EDF
  • Carlos Martin, Directeur de la sécurité de l’information, Groupe CARREFOUR
  • Jean-Yves Poichotte, Head of information security, SANOFI
  • Florence Puybareau, Directrice des contenus des Assises de la sécurité
  • Olivier Vallet, Président de la Commission Cybersécurité du Syntec Numérique
  • L’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information)

L’ouvrage a reçu en plus le soutien et accueilli la participation de l’ANSSI, CESIN, CEIDIG, GITSIS, Devoteam, Hexatrust, les Assises de la sécurité, Syntec, Sopra steria, IDECSI, Orange cyberdefense, Wallix et Securiview.

Bonne lecture !

Nostromo agence de communication vous presente une infographie sur l'utilite de la video sur le web pour votre marketing

La vidéo, reine du web

Le marketing moderne est obsédé avec la vidéo. Cette fixation peut sembler étrange à certains, mais il suffit d’étudier la question pour se rendre compte qu’elle n’est que le reflet de la propre fascination des consommateurs pour l’image animée… Chez Nostromo, en tant qu’agence de communication, nous en sommes bien conscients. Mais pour vous convaincre, le mieux est de vous présenter 8 chiffres qui devraient peut-être vous surprendre, mais en tout cas vous convaincre de passer au format roi du digital.

 

Nostromo agence de communication vous presente une infographie sur l'utilite de la video sur le web pour votre marketing

La communication transversalendante est délicate, estime l'agence de communication Nostromo

La communication interne avec les salariés (3/3)

La communication transversalendante est délicate, estime l'agence de communication Nostromo

 

Pour conclure notre série, nous allons discuter cette semaine de la communication transversale ainsi que la question des profils générationnels des salariés (vous trouverez notre article sur la communication ascendante et la descendante par là, et celui sur la nécessité et les avantages de la communication interne par là).

Les besoins des salariés en matière de communication transversale

La communication transversale est la plus délicate à mettre en place. Elle s’opère entre des équipes de même niveau hiérarchique, sans aucune validation ni intervention de la part d’un niveau supérieur. Cela peut sembler risqué, mais le jeu en vaut la chandelle. Rapide, source de potentielle optimisation et innovations… mais elle peut aussi être la source de rumeurs contre-productives. Elle doit donc être canalisée, mais l’équilibre à atteindre entre la spontanéité (qui en fait la richesse) et structure est délicat à trouver. L’intranet est idéal pour cela : communautés, forums (sans modérateur, ou sinon nommé par la communauté)… Mais il ne faut pas négliger pour autant les échanges informels, les réunions, les groupes, les CE… Le salarié utilisera ces outils pour :

  • Échanger de façon informelle ;
  • Créer des communautés ;
  • Participer au dialogue social (droits des salariés etc.).

Des attentes générationnelles différentes

Il n’est pas rare aujourd’hui qu’une même entreprise mêle trois générations : les babyboomers, les X et les Y, pour reprendre leurs dénominations. Si les besoins évoqués précédemment sont partagés par tous, chacune d’entre elles présente ses spécificités. On pourrait les résumer ainsi (d’après la CCI) :

Profil de la génération des Babyboomers en entreprise : 1945 – 1964
(36% des actifs européens).

  • L’épanouissement dans le travail et la progression ;
  • Le surinvestissement ;
  • La responsabilité progressive ;
  • La fidélité à l’entreprise, le respect de la hiérarchie.

Profil de la génération X en entreprise : 1965 – 1979
(40% des actifs européens).

  • Travailler pour gagner de l’argent ;
  • Être efficace, rapide, aller à l’essentiel ;
  • Être indépendant, autonome, mobile.

Profil de la génération Y en entreprise : 1980 – 1994
(24% des actifs européens).

  • Travailler pour s’éclater ;
  • Pas d’attente particulière vis à vis de l’entreprise, pas d’illusion ;
  • Être un touche à tout, tester, vivre dans l’immédiat ;
  • Avoir une relation tribale de la relation à l’autre ;
  • Rester connecté en permanence (réseaux sociaux etc) ;
  • Être écouté, pris en en compte par l’entreprise ;
  • Rechercher la meilleure qualité de vie en conciliant travail et intérêt personnel ;
  • Évoluer horizontalement en changeant d’entreprise sans forcément changer de niveau hiérarchique.

 

À vous d’adapter votre discours à votre public. Nous sommes, à l’agence de communication Nostromo, à votre disposition si vous voulez pousser la conversation plus loin !

 

Nostromo, agence de communication, discute de la communication ascendante et de la communication descendante

La communication interne avec les salariés (2/3)

Nostromo, agence de communication, discute de la communication ascendante et de la communication descendante

 

La semaine dernière, nous avons discuté de la nécessité de la communication interne dans la gestion de ses salariés – et oui, en cette époque post-vérité, il nous faut bien admettre qu’en tant qu’agence de communication, nous sommes, chez Nostromo, un peu biaisés sur la question ! Mais les avantages sont indiscutables. Nous allons aborder cette semaine la communication ascendante et la descendante, et la semaine prochaine, la communication transversale ainsi que la question des profils générationnels.

La communication descendante

La communication descendante, qui est la plus connue (nous ne reviendrons donc pas sur ses principes), se doit de répondre à différents besoins du salarié :

  • Comprendre les objectifs et les changements à venir ;
  • Disposer d’une vue d’ensemble de l’entreprise : une information régulière sur les résultats, les points forts et les points faibles, mais aussi sur la vie de l’entreprise, des nouvelles organisations, nouveaux produits, services…
  • Connaître la politique RH et salariale : éléments de rémunération, droits des salariés, politique de formation, recrutements en cours…

Pour atteindre ces objectifs, la hiérarchie dispose de plusieurs outils : journal interne, newsletter, groupes sur l’intranet, réunions, notes de service, affichage, vidéos, annuaire, livret d’accueil… Utilisés conjointement à bon escient, ils se montrent très efficaces.

La communication ascendante

La communication ascendante émane des salariés vers la hiérarchie. Elle est tout aussi vitale que la communication descendante : elle assure que la communication descendante est bien comprise, elle dessine les aspirations et besoins des salariés et collaborateurs, et offre surtout à tout le monde la possibilité de s’exprimer, ce qui en soi est essentiel, de façon provoquée (elle répond ou fait suite à une information descendante) ou spontanée (elle n’est pas suscitée et peut être informelle). Pour être efficace, elle doit adresser les besoins suivants :

  • Exprimer une idée, une opinion, un point de vue, un désaccord, une crainte…
  • Pouvoir réagir sur une information,
  • Signaler un dysfonctionnement, une incohérence, une erreur…
  • Contribuer au dialogue social,
  • Se positionner sur un poste en interne.

Les outils disponibles pour encourager et canaliser la communication ascendante sont nombreux : groupes intranet, sondages, tribunes dans le journal, réunions d’expressions, enquêtes, audits, séminaires, entretiens individuels, boîte mail dédiée, boîte à idées… Là encore, il n’y a pas un outil miracle, la solution résidant dans un mix judicieux adapté à votre entreprise. Par exemple, les salariés d’un fabricant n’ont pas tous accès à un ordinateur sur leur poste de travail, ce qui rend nécessaire une communication papier en plus de canaux numériques.

L'agence de communication Nostromo explique les enjeux de la communication interne pour les salariés

La communication interne avec les salariés (1/3)

Le monde de l’entreprise est toujours en mouvement (on en sait quelque chose, chez Nostromo, en tant qu’agence de communication). Et cela met à jour, souvent, des nouvelles sources potentielles de développement et d’optimisation de la performance. Par exemple, si la transformation numérique bouleverse les organisations et les technologies, elle aura également mis en valeur la nécessité – déjà heureusement bien comprise par la plupart – d’une gestion attentive des compétences des collaborateurs et de leur formation.

Tout cela passe, forcément, par une bonne communication interne, où l’information est transparente, accessible et circule librement à tous les niveaux de l’entreprise. Elle doit, de plus, être omnidirectionnelle : ascendante, descendante et transversale. La mise à disposition d’outils concrets de communication, d’échange et de partage est indispensable pour que les collaborateurs sachent dans quelle direction va l’entreprise (les enjeux stratégiques), s’impliquent dans son fonctionnement, et quelles sont leurs opportunités.

 

L'agence de communication Nostromo explique les enjeux de la communication interne pour les salariés

Il faut que le tout, de préférence, présente une certaine cohérence.

 

Quels résultats attendre d’une bonne stratégie de communication interne ?

Faciliter l’expression des besoins de communication des salariés influe sur plusieurs facteurs, certains mesurables, d’autres non :

  • Une fidélisation des salariés ;
  • Des parcours de carrière riches ;
  • Une diminution ou stagnation du taux de turn-over par combinaison des deux facteurs précédents ;
  • La motivation et en conséquence l’efficacité ;
  • Un sentiment d’appartenance à une communauté (par exemple en créant des moments de partages et d’échange) ;
  • L’épanouissement personnel et professionnel, par combinaison de tous les facteurs précédents ;
  • Une amélioration de l’image externe de l’entreprise (par bouche-à-oreille, augmentation du nombre de candidatures de qualité…)