36 détails intrigants de la langue française (2/4)

Nostromo, agence de communication, explore les particularites de la langue francaise

Deuxième partie de notre exploration en profondeur des particularités de notre belle langue française, que nous apprécions particulièrement chez l’agence de communication Nostromo.

  1. L’adjectif «issu» provient du participe passé du verbe «issir», qui signifie «sortir».
  1. De la même manière, le nom «tissu» provient du participe passé du moyen français «tistre», qui signifie «tisser».
  1. La langue française compte environ 400 mots d’origine arabe, parmi lesquels «jupe», «alcool», «magasin» ou encore «amalgame». C’est deux fois plus que le nombre de mots d’origine gauloise.
  1. Les mots français d’origine gauloise se rencontrent surtout dans le vocabulaire du monde agricole: animaux («alouette», «bouc», «lotte»), arbres («chêne», «if», «bruyère»), matériel («soc», «charrue») ou encore vêtements («guenille», «braie»).
  1. «ouaouaron» et «youyou» sont les seuls mots français à comporter six voyelles consécutives (hors formes conjuguées de verbes).
  1. Le genre du mot «gens» suit des règles très complexes. Lorsqu’un adjectif précède «gens», il est féminin («les petites gens»), mais lorsque l’adjectif qui le précède est suivi d’une virgule, «gens» devient masculin («confiants, les gens le croient»). Si «gens» est suivi d’un adjectif, il est masculin («des gens heureux»); même chose si «gens» est suivi d’un adjectif attribut («les vieilles gens sont heureux»). Et il existe encore d’autres subtilités.
  1. Avant les années 1950, les chansons à succès n’étaient pas appelées des «tubes» mais des «saucissons».
  1. En Belgique, en Suisse romande et dans certaines parties du Canada, «soixante-dix», «quatre-vingts» et «quatre-vingt-dix» se disent respectivement «septante», «octante» et «nonante».
  1. Certains mots ont des sens contradictoires en français. Ainsi, «hôte» signifie à la fois «celui qui invite» et «celui qui est invité», «apprendre» signifie à la fois «acquérir des connaissances» et «enseigner», «louer» signifie à la fois «prendre en location» et «donner en location».

 

La suite la semaine prochaine !

0 réponses

Laisser un commentaire

Voulez-vous rejoindre la discussion ?
Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.