Boires et déboires du marketing de genre (1/2)

Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication

Parmi les évolutions apportées au marketing et à la communication des marques par internet, la personnalisation est certainement l’une des plus influentes. Dépassée, l’ère de la communication unique : aujourd’hui, le discours et les produits s’adaptent à la cible. Cela explique en partie le regain d’intérêt suscité par le marketing de genre (gender marketing), qui opère sur l’un des clivages les plus « évidents » : les hommes et les femmes ne sont pas pareils, et donc en tant que tels, ils ne devraient pas être traités comme une entité unique par les marques.

La pratique est née, comme beaucoup d’autres, aux Etats-Unis, dans les années 70-80. Le problème, c’est qu’entre l’intention – louable – et les applications réelles, les marques, plus souvent qu’à leur tour, mettent les pieds bien au milieu du plat, bien souvent parce qu’elles ont recours à des clichés usés jusqu’à la trame et suscitent de même coup la fureur des réseaux sociaux, particulièrement friands de ce genre de faux-pas. Depuis l’arrivée de Twitter et autres modes de communication en temps réel de masse, n’importe quel erreur a vite fait de se transformer en mini-tempête médiatique. La mésaventure récente de Stabilo et de son « Boss pour femme » est un rappel cinglant que faire du marketing de genre ne veut pas simplement dire mettre du rose et du bleu.

On peut ainsi multiplier les exemples de produits genrés qui provoquent, au mieux, un haussement de sourcil, et au pire un rejet complet de la marque pour excès de stupidité :

Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication Nostromo, agence de communication, explore le marketing de genre et comment l'utiliser dans sa communication

De quoi laisser songeur. (Vous trouverez plein d’autres cas à étudier sur cette page Pinterest.)

Tous ces mauvais exemples nous donnent cependant quelques indications sur la façon d’utiliser efficacement, avec des résultats probants, le gender marketing.

 

La suite la semaine prochaine !

1 réponse

Laisser un commentaire

Voulez-vous rejoindre la discussion ?
Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.