Le côté obscur des banques d’images

Les photos issues de banques d’images, tout le monde les connaît – elles doivent accompagner au moins 80% des articles sur le web. Tout agence de communication, Nostromo y compris, les utilise plus ou moins régulièrement. Sans elles, et le travail des photographes qui oeuvrent pour les alimenter, l’Internet serait beaucoup moins graphique. Les photographes, qui en général travaillent sur des thèmes (vie de bureau, cuisine…) pour une séance photo, essaie de couvrir le plus de sujets possible – ce n’est pas du travail à la commande. Mais avec Internet, cette demande s’est largement diversifiée, au point que presque tous les sujets imaginables font l’objet de contenu (essayez : tapez une association quelconque de mots, et vous verrez. Par exemple, au moment précis de la rédaction de ce post, j’ai tapé dans Google “chateau pour lapin nain”, et admirez le résultat !). Du coup, on voit maintenant surgir, dans les banques d’images, toutes sortes de photos, dont certaines pour des sujets ayant trait à la violence, et d’autres… juste incompréhensibles. Heureusement, un brave explorateur, sous le compte twitter @darkstockphotos, s’est chargé de les réunir pour nous, donnant un paerçu saisissant (et hilarant) du côté obscur des banques d’images.

Alors, régalez-vous, et encore un grand merci au travail de fourmi réalisé par @darkstockphotos, et au travail remarquable des photographes !

0 réponses

Laisser un commentaire

Voulez-vous rejoindre la discussion ?
Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.