Les dix grandes tendances de la communication en 2014 (2/2)

Nostromo, agence de communcation, vous explique les dix grandes tendances de la communication en 2014

Pour lire la première partie, c’est par là.

 

La personnalisation

Même si l’on en est encore qu’à ses débuts, la personnalisation à outrance des messages de communication est une évolution irréversible de la communication. Elle va devenir de plus en plus nécessaire, à la fois parce que la concurrence l’adopte, et parce que les consommateurs prennent eux-mêmes l’habitude d’être traités comme des individus, et non des catégories socio-professionnelle – ce n’est plus la ménagère de 40 ans, mais Yvette. Le défi, pour les entreprises : passer de ce qui est aujourd’hui perçu comme une intrusion à un service apprécié – autrement dit, s’intégrer à nos « youniverses ».

Culture du résultat

L’informatique a apporté à la communication une vraie révolution : une façon d’estimer de façon exacte l’efficacité d’une publicité sur le réseau, avec les clics, les tweets, retweets, likes, etc. Compte tenu des budgets tous plus ou moins soumis à des réductions après la crise de 2008, les notions de résultats et d’efficacité sont en train de s’imposer partout dans le monde de la communication, avec des exigences de précision à la hausse. Il reste, cependant, à interpréter correctement toutes ces données…

Des images, des images, et encore plus d’images

Ce n’est un secret pour personne, l’écrit passionne de moins en moins les foules. Les études tendant à prouver que l’impact de l’image est plus fort et plus durable se multiplient ; la montée de puissance de réseaux comme Snapchat, Instagram et Pinterest témoigne d’un attachement à la communication sous forme d’images, tout comme la popularité des GIFs, ces bouts de vidéos qui ne font guère plus d’une seconde et sur lesquels, par exemple, repose le succès d’un site comme BuzzFeed. L’image se doit de devenir plus percutante, plus émotionnelle, et le message écrit plus court et plus efficace.

Le pouvoir du pourquoi

Dans un monde où avoir un produit d’exception sans concurrents devient presque impossible, gagner l’affection des consommateurs devient autant une question de qualité de production que d’intention. Le fait que l’écologie et le développement durable deviennent des enjeux stratégiques pour les entreprises en témoigne : le « quoi » ne suffit plus, il faut également le « comment » – et de plus en plus, le « pourquoi », car c’est lui qui au final va décider de l’adhésion finale du consommateur.

Communication unifiée

De plus en plus, les différents domaines de la communication tendent à se fondre les uns dans les autres. Entre relation publiques, marketing et publicité, par exemple, la différence devient de moins en moins distincte, en partie parce que tous utilisent tous les canaux de communication, et en partie parce que les consommateurs ne font de toute façon pas de différence – et il importe d’avoir un discours cohérent. Il en va de même en communication interne : tout employé est, dans sa vie professionnelle comme dans sa vie privée, un potentiel ambassadeur de la marque. Il faut donc une cohérence entre les propos tenus en interne et en externe.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Voulez-vous rejoindre la discussion ?
Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.