Pour améliorer, il faut mesurer (1/3)

Les réseaux sociaux sont la nouvelle coqueluche de la communication. Et avec raison : leurs avantages sont multiples, comme nous avons pu le signaler par le passé. Mais il ne suffit pas de les utiliser. Comment mesurer votre impact sur les réseaux sociaux et être assuré d’aller dans la bonne direction avec les bons outils ?

L'agence de communication Nostromo donne des outils pour mesurer l'impact de ses reseaux sociaux

Il est, bien entendu, possible de proposer un rapport «light» à votre supérieur hiérarchique (responsable communication ou marketing) ou à votre client, du type :

Semaine « habituelle » Semaine « animée » Taux de
variation
Objectifs à atteindre
Nombre de visites sur le site 40 105 + 265 % +100 %
Nombre de visiteurs uniques 30 87 + 290 % +100 %
Nombre de pages vues par visite 1,8 5,58 + 310 % +100 %
Durée moyenne d’une visite 20 secondes 4,04 minutes + 1 212 % +100 %
Nombre de nouveaux visiteurs 30% 65% + 216 % +100 %
Taux de rebond
(abandon dès la 1ère page)
50% 36% – 72 % – 50 %

(Pour info, c’est le premier rapport de CM que nous avons fait… nous avons progressé depuisJ)

Nombre d’abonnés, de likes, de followers, etc.

Tous les réseaux ou médias sociaux affichent le nombre de fans ou de followers qui aiment vos publications. Cet indicateur basique permet de situer votre compte par rapport à vos concurrents et donc de mesurer votre audience sociale. Cette information est indispensable : c’est le niveau 0 de la mesure sociale.

Cependant, elle n’est pas suffisante et d’autres outils complémentaires sont nécessaires pour étudier le comportement et l’engagement de votre cible en interaction avec votre marque, ou votre entreprise, ou tout simplement de votre opinion. Citons, par exemple, la participation, l’interaction, le partage, l’échange, les notifications…

La mesure de la participation résume l’interaction entre votre cible et vos campagnes de marketing social. Elle existe sous différentes formes : un commentaire sur un blog, un like sur Facebook, un retweet ou un « fav » sur Twitter, une discussion agitée avec le Community Manager choisi pour représenter votre marque, etc.

Il y a plusieurs niveaux d’interaction : un « like » sur votre page Facebook aura moins d’impact qu’un billet repris sur un blog influant évoquant votre campagne, votre produit, votre idée… En tant que marque, il y a peu de chance pour qu’une « star » suive et assume de vous supporter sans contrepartie aucune. Il vous faudra donc miser sur le volume de votre communauté.

Le partage joue un rôle prépondérant dans la diffusion de vos campagnes. Il faut donc l’évaluer correctement pour en saisir l’impact sur les plateformes sociales.

Il existe des dizaines d’outils de mesure de la participation, de l’engagement de votre cible. Tous ne sont pas nécessaires, mais ils donnent une image vraie de votre positionnement social sur internet. Nous avons choisi de vous en montrer quatre.

La suite la semaine prochaine.

0 réponses

Laisser un commentaire

Voulez-vous rejoindre la discussion ?
Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.