Vendre avec la fin du monde (2/3)

Matérialisme débridé

 

Nostromo agence de communication aime la pub Lotus sur la fin du monde

 

La plupart du temps, cependant, l’attente de la Fin se déroule plutôt dans la débauche. L’avant-fin du monde est en général une époque d’extrêmes : soit il faut sauver nos âmes, auquel cas l’ambiance est plutôt au pain sec, à l’eau, et à la pénitence ; soit il s’agit de profiter au maximum du temps qu’il nous reste sur terre, ce qui en général dégénère assez rapidement vers un épicurisme parfois de mauvais goût. Les premières thématiques sont rarement utilisées dans les publicités classiques, d’abord parce qu’il y a peu de concepts moins vendeurs que la rigueur – n’importe quel politicien vous le dira -, et ensuite parce les croyances personnelles sont un des rares sujets tabous en terme de communication. Or, le but de la communication est de convaincre ou de vendre, pas de se moquer. D’où le succès des deuxièmes thématiques, plus propices à la consommation ; voir par exemple la campagne des montres Lotus, avec comme slogan ‘vivez vos dernières secondes intensément’ (3). Car évidemment, pour vivre intensément, il faut absolument être équipé de …………………… (case à louer.)

Suite et fin au prochain numéro…

Si vous voulez lire la première partie, c’est par là.

(3) On notera que Lotus, en l’occurrence, fait preuve d’un remarquable sang-froid : un horloger qui fait de la réclame en jouant sur le thème de la fin des temps, c’est pour le moins osé.

Cet article est d’abord paru sur notre ancien blog, plus précisément . Vous êtes fortement encouragés à y jeter un oeil !

0 réponses

Laisser un commentaire

Voulez-vous rejoindre la discussion ?
Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.