Vendre avec la fin du monde (3/3)

Préparons-nous à la lutte sauvage pour la survie de l’espèce

Nostromo agence de communcation se demande comment on communique sur la fin du monde

 

Le deuxième axe principal de l’Armageddon comme outil de marketing, de communication et de vente joue sur l’espoir jamais abattu de la survie. Car, après tout, on ne sait jamais. Mais dans ce cas, êtes-vous sûr d’être bien préparés ? On retrouve ici le ressort marketing de la peur, mais traité d’une façon différente que précédemment : plutôt que de proposer des solutions passives, l’idée est ici de donner le pouvoir à l’individu – par exemple en lui vendant des kits de survie. Un business tellement florissant que certains en ont fait leur fond de commerce. Car évidemment, il faut se préparer avant : sans électricité ni internet, il ne sera plus possible de consulter les nombreux guides en ligne, ni de se faire livrer la version papier. En revanche, ce que ces guides oublient de mentionner – un oubli d’autant plus impardonnable que la littérature et le cinéma ont exploité l’idée sans parcimonie -, c’est qu’il y a de fortes chances pour que les survivants doivent lutter entre eux. Probablement parce que toute communication prônant la violence est aussi peu vendeuse que l’incitation à la rigueur. Et, une fois de plus, il ne faut pas oublier : le but est de vendre.

Nostromo – OUT.

PS : si vous survivez à la fin du monde grâce à nos conseils, envoyez-nous un tweet à @agencenostromo ! Lisez également lire la première et la deuxième partie de l’article.

Cet article est d’abord paru sur notre ancien blog, plus précisément . Vous êtes fortement encouragés à y jeter un oeil !

1 réponse
  1. SURVIMAX
    SURVIMAX says:

    J’ai beaucoup aimé le ton un peu acide de l’article, et pourtant loin du côté purement business du survivalisme où l’alarmisme est omniprésent pour pousser à la consommation, il existe aussi de vrais passionnés dont leur but n’est pas de plumer les personnes les plus crédules mais bien de faire partager leur savoir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Voulez-vous rejoindre la discussion ?
Commentez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.